Qu’est-ce que l’acupuncture
L’acupuncture est une approche thérapeutique des troubles fonctionnels réversibles qui s’effectue au moyen de l’insertion d’aiguilles (en acier, en or ou en argent) sur des points très précis de la surface de la peau.

C’est l’une des plus anciennes techniques thérapeutiques d’intervention, apparue il y a 4000 ans en Chine. En Occident, elle a commencé à se répandre il y a environ 160 ans. Les premières annonces on été faites par le Hollandais Jacob de Bondt en 1658, par l’Allemand Andreas Cleyer en 1686 et par l’Agence suédoise Engelbert Kampfer en 1712. Le premier acupuncteur grec a été en 1950 le médecin athénien Constantin Tragas.

Les résultats des recherches
Il a été prouvé que l’acupuncture provoque la libération des enképhalines et des endorphines du système nerveux et qu’elle agit sur le corps humain, en affectant notamment le système nerveux autonome.

La fonction fondamentale du système nerveux autonome est de régler les forces bioélectriques des muscles et des glandes endocrines. L’équilibre de la distribution des ions à l’intérieur et à l’extérieur des fibres musculaires lisses est essentiel au maintien des fonctions naturelles des viscères. L’acupuncture a la capacité de provoquer des changements dans le potentiel électrique de la membrane cellulaire en rétablissant l’équilibre quand celui-ci est renversé par des facteurs internes ou externes.

Les études détaillées qui ont été réalisées ont permis de constater que l’acupuncture:

• fait face avec succès à un grand nombre de maladies mais ne guérit pas tout
• est indiquée surtout dans le cas d’une perturbation de fonction et moins en cas de graves dommages structuraux d’un système-organe.
• semble aider de manière significative, en tant que
technique thérapeutique en cas de :
o douleurs (maux de tête, migraines, douleurs des membres supérieurs et inférieurs, sciatique)
o affections psychosomatiques
o problèmes gastro-intestinaux (anorexie, boulimie, surpoids, troubles du côlon-constipation)
o troubles sexuels
o troubles neurologiques
o troubles ORL
o maladies des vaisseaux (hypertension, hypotension), maladies respiratoires, etc.

Dans la procréation assistée, l’acupuncture semble notamment:
• améliorer la réponse au traitement de fécondation assistée
• augmenter le flux sanguin vers les ovaires et les autres organes de l’appareil reproducteur
• stabiliser le fonctionnement du système endocrinien
• améliorer le psychisme, facteur qui semble jouer un rôle important dans la fécondation.

Comment l’acupuncture aide-t-elle la FIV ? Comment mettre en place un traitement par acupuncture dans un cycle de FIV?
Quand une femme suit un programme de FIV, on recommande une à deux séances hebdomadaires d’acuponcture durant le traitement jusqu’au prélèvement des ovules. Il est également important de faire une séance d’acupuncture le jour du transfert embryonnaire et une autre deux jours plus tard. Le but de cette approche est de maintenir des niveaux élevés d’irrigation sanguine et de fonctionnement des ovaires et de l’endomètre où les embryons sont transférés, tout en assurant une tranquillité psychosomatique à la femme tout au long de la durée de sa précieuse tentative.
Pour obtenir encore de meilleurs résultats, une préparation d’un à deux mois avant le cycle de la FIV est souhaitable.

Y a-t-il des risques?
Une des caractéristiques de l’acupuncture est l’absence totale d’effets secondaires. En outre, il n’y a aucun risque de surdosage, et en cas de traitement pharmaceutique systématique parallèle, l’acupuncture semble fonctionner en synergie avec les médicaments et non en concurrence.

Dina Arabatzi
Responsable du Programme d’acupuncture
Embryolab-Unité de reproduction assistée