Préservation de la fertilité chez la femme: Cryopréservation des ovocytes par la méthode de vitrification

Les résultats très encourageants, tant en termes de survie des ovocytes cryopréservés après décongélation qu’en termes de fécondation rendent la méthode particulièrement utile et efficace.

Les femmes dont la fertilité est sous la menace (par exemple: cancer) et celles qui pour des raisons sociales (carrière, recherche d’un partenaire) remettent à plus tard d’avoir un enfant peuvent maintenant procéder en toute sécurité à la cryopréservation de leurs ovocytes.

En 1986, Chen et ses collaborateurs annoncèrent la naissance du premier enfant né à partir d’ovocytes congelés. Cette réussite fut considérée comme une étape capitale en matière de procréation assistée et de cryobiologie. Cependant, l’optimisme des premiers communiqués laissa la place aux interrogations car les tentatives des scientifiques de répéter l’exploit a échoué. Les tentatives qui suivirent donnèrent des taux de survie particulièrement faibles et des taux de réussite encore plus bas. Ces difficultés furent attribuées à la nature particulière de l’ovocyte et dès lors qu’elles ne pouvaient être résolues, la technique en question fut jugée cliniquement inapplicable.

À l’inverse de la cryopréservation des ovocytes, la cryopréservation des embryons et des spermatozoïdes fit d’importants progrès et fut mise en œuvre avec de très bons résultats. Toutefois, il était absolument nécessaire de trouver une façon de préserver la fertilité féminine, notamment des jeunes femmes sans enfant qui présentaient une forte probabilité de fausse couche ou une importante diminution de leur capacité à enfanter. Cette nécessité orienta les scientifiques vers de nouvelles techniques de congélation. Parmi les nombreuses formes expérimentales mises en œuvre, celle de la vitrification sembla être la plus appropriée et la plus efficace pour la cryopréservation de l’ovocyte. Les modifications successives de la méthode donnèrent des résultats sans cesse meilleurs.

Aujourd’hui, il semble que la cryopréservation des ovocytes et donc la préservation de la fertilité féminine soit un objectif réalisable puisque les résultats montrent que plus de 95% des ovocytes conservés survivent à la décongélation et peuvent être utilisés pour une fécondation in vitro, obtenant même des taux de fécondation équivalents à ceux des ovocytes frais!


En particulier

Les femmes qui peuvent pleinement bénéficier de la cryopréservation des ovocytes sont les suivantes:

•Les femmes chez lesquelles on a diagnostiqué une tumeur maligne. Les très importants progrès accomplis en matière de diagnostic et de traitement précoces du cancer ont grandement amélioré le pronostic et la survie de ces patientes. En dépit des avancées au niveau de la survie, les moyens thérapeutiques qui sont utilisés (chimiothérapie, radiothérapie) continuent d’avoir des effets négatifs sur la capacité des femmes à féconder et ces patientes sont souvent dans l’impossibilité d’avoir un enfant après leur guérison. Les progrès accomplis dans le domaine de la cryobiologie offrent aux femmes l’option de préserver leur fertilité.
•Les femmes qui dans l’effort d’assurer leur indépendance professionnelle remettent à un âge plus avancé la naissance d’un enfant. Cependant, il est désormais avéré que la fertilité de la femme décline à partir de l’âge de 35 ans et plus encore au-delà de 40 ans. Dans la plupart des cas, la baisse de la fertilité est liée à une moins bonne qualité des ovocytes. Par conséquent, la possibilité de conserver les ovocytes à des âges de forte fertilité libère la femme de la pression de l’âge et du choix du bon partenaire.
•Les femmes qui ont des antécédents familiaux de ménopause précoce. Ces femmes ont souvent une faible réserve d’ovocytes dans leurs ovaires et subissent plus tôt le processus de baisse de la fertilité. Si elles procèdent à temps à la cryopréservation de leurs ovocytes, la ménopause précoce n’influencera pas leur capacité à devenir mère.
•Les femmes et leurs compagnons qui ne souhaitent pas, pour des raisons d’éthique, congeler des embryons ou produire des embryons supplémentaires peuvent également participer au programme de cryopréservation des ovocytes. Ainsi, ces couples pourront conserver leurs précieux ovocytes sans trahir leurs convictions morales, tout en étant sûrs de pouvoir faire une nouvelle tentative sans que la femme n’ait à suivre de traitements répétés de stimulation.

Au niveau pratique, pour la cryopréservation des ovocytes, la femme suit la plupart du temps une procédure de stimulation des ovaires destinée à produire davantage d’ovocytes. Cette phase dure environ 10-12 jours à compter du début du cycle. Dans les cas particuliers où l’utilisation de médicaments est déconseillée, il est possible de recueillir des ovocytes pendant le cycle naturel ou des ovocytes immatures chez les femmes ayant des ovaires polykystiques. L’étape suivante est celle de la ponction ovocytaire: les ovocytes sont alors récoltés, puis évalués quant à leur qualité et leur maturité. Les ovocytes jugés convenables sont congelés par la méthode de la vitrification. Ils sont préservés sous cette forme pendant au moins cinq ans.

Grâce à cette évolution, la femme peut désormais pour la première fois prendre son avenir en main et décider elle-même de ses perspectives de procréation. La préservation des ovocytes en temps utile lui permettra de gérer sa fertilité dans le futur et de prendre toutes les décisions importantes concernant son existence sans subir la pression de l’âge.

Le personnel scientifique d’Embryolab, formé à la cryopréservation avec la méthode de vitrification, la pratique avec d’excellents résultats. Cette option reflète l’engagement de l’unité de fournir aux femmes et aux couples des services de procréation assistée efficaces et responsables, en respectant leur rêve de procréation.




POURQUOI EMBRYOLAB?

  • Parce que depuis 2008, Embryolab conserve systématiquement des ovocytes avec des niveaux très élevés de survie, de fertilisation et de grossesse
  • Embryolab est l’un des rares laboratoires en Grèce et dans le monde avec autant d’expérience dans le procédé de vitrification d’ovocytes
  • Tous les paramètres sont contrôlés systématiquement
  • Des systèmes electroniques spéciaux vérifient en permanence les niveaux d’azote dans le but de veiller à ce que, au cours de la procédure, leur excellent maintien soit assuré.



points-d-excellence2


10anees


ofir