Fertilité après 40: Ai-je vraiment un choix?

Fertilité après 40: Ai-je vraiment un choix?
25 Août 2016

La femme d’aujourd’hui est instruite, elle revendique des positions importantes sur le marché du travail et elle est financièrement indépendante. En d’autres termes, la femme contemporaine prend la vie dans ses mains! Mais est ce que ce nouveau rôle à des multiples facettes peut coexister harmonieusement avec son rôle traditionnel de devenir mère? Qu’est-ce qui se passe lorsque les priorités et les exigences de son nouveau rôle la forcent à reporter la maternité pour plus tard, disant à un âge de plus de 40?

Fertilité après 40: Il est connu que le temps affecte significativement la fertilité féminine, qui se diminue progressivement après l’âge de 35 ans et plus fortement après l’âge de 40. Cette baisse est un processus naturel et touche toutes les femmes, dans une moindre ou une plus grande mesure.

Il a été estimé que la probabilité d’une conception naturelle à l’âge de 40 ans est d’environ 5%. Les données scientifiques montrent que la possibilité réduite de parvenir à une grossesse est surtout liée à des changements qui ont lieu et qui affectent la qualité et la dynamique des ovocytes et moins à des questions liées à l’endomètre.

Prévention: Les femmes qui ont besoin de reporter leur rêve de créer une famille, parce que les circonstances dans leur vie les imposent à le faire, peuvent procéder à la cryoconservation leurs propres ovocytes.

De cette manière elles protègent un groupe d’ovocytes par les effets du temps, afin de les utiliser plus tard, à un âge où la fécondité est considérablement réduite. Cette procédure, appelée préservation de la fertilité est appliqué avec succès depuis 2008. Cependant, l’efficacité dépend directement du niveau de fécondité au cours du processus de traitement.

Action: Les femmes âgées de plus de 40 ans qui ne l’ont pas eu l’occasion de préserver leur fertilité et souhaitent avoir un enfant, doivent procéder immédiatement!

Avec l’aide de spécialistes de reproduction, elles ont besoin d’évaluer à la fois leur fertilité et celle de leur partenaire. Selon les données, elles ont besoin d’organiser un plan, le plus tôt possible, avant que la fécondité soit encore grevée et donc, la possibilité de concevoir!

Efficacité: L’efficacité des techniques de reproduction assistée dépend directement de la qualité et de la quantité des ovocytes produits. Malheureusement, il est fréquent dans ce groupe d’âge d’avoir une faible réserve ovarienne ou même avoir des perturbations de leur qualité, de sorte que les chances de grossesse après un cycle de FIV atteignent à peine 30%.

Comment améliorer les taux de pronostic: Pour les femmes avec une faible réserve ovarienne, les techniques modernes permettent la collecte d’ovocytes, de sorte qu’un nombre suffisant d’embryons augmentera leurs chances d’avoir un résultat positif grâce à des procédures de sélection d’embryon ou d’ovocyte.

Pour les femmes avec une bonne réserve ovarienne, le diagnostic préimplantatoire (PGS) nous permet d’identifier les embryons chromosomiquement sains et donc de transférer seulement ceux qui sont en bonne santé!

Optimisation de leur mode de vie, à tous les niveaux, à travers le contrôle du poids, la réduction des cigarettes, l’apport en vitamine ainsi que la participation au sport, peuvent améliorer la fertilité endogène et conduire à des meilleurs résultats!

Le don de sperme: Cette option est pour les femmes sans partenaire qui souhaitent avoir un enfant ou à des couples qui confrontent l’infertilité masculine sévère. Dans chaque cas, une estimation de la fertilité de la femme est faite et selon les données, la méthode la plus appropriée de la reproduction assistée est suggéré, en utilisant le don de sperme à partir d’une banque de sperme agréé.

Le don d’ovules: Dans les cas où une fécondité très faible est détectée ou ils existent des précédentes tentatives de FIV infructueuses, le don d’ovules est une option valable qui donne à une femme la possibilité de vivre l’expérience de la maternité avec de très bonnes chances d’une grossesse réussie!

Le don d’embryons: Le don d’embryons semble être un choix très efficace  soit pour  les femmes célibataires avec des niveaux de fécondité très bas soit à des couples qui font face à des problèmes d’infertilité graves.

Les nouvelles données sociales posent de nombreux défis à la femme moderne, qui doit concilier son nouveau rôle à son rôle traditionnel. Tout cela peut sembler une impasse à certains moments, il est certain qu’aucune femme est prêt à sacrifier un rôle en faveur d’un autre! Donc, la maternité est maintenant dans les mains des femmes, qui sont appelés à le préserver. Et s’elles ne peuvent pas vivre l’expérience à un âge de fécondité élevé, elles peuvent certainement prendre toutes les mesures préventives afin de l’assurer pour plus tard dans leur vie!

Share

Alexia Chatziparasidou

Sr. Clinical Embryologist, M.Sc. View more